Introduction

Comme à quelque chose malheur est bon , les guerres n'échappent pas à cette règle et elles sont souvent le moteur de la recherche tous azimuts.
Celle de 40/45 a fait avancer la technique, notamment automobile, de façon fulgurante et la Jeep en est un exemple tout à fait significatif.
En seulement quelques mois, ce véhicule à été étudié, mis au point et construit à plusieurs milliers d'exemplaires, à la satisfaction quasi générale, n'oublions pas que nombre d'entre elles sont toujours fonctionnelles.
La paix revenue, le surplus de ces véhicules a été vendu dans le "civil" et ces véhicules ont alors accomplis de nombreuses tâches au service de tous, les agriculteurs, pompiers, forestiers, génie civil et de nombreuses autres applications à vocations pacifistes.
Nombre de constructeurs européens se sont alors intéressés à la fabrication de ce genre de véhicules particuliers, dès la fin des hostilités et la reprise économique, l'usine anglaise Rover étudiait un véhicule similaire et en 1948 sortait la fameuse Land Rover, grande rivale de la Willys.
Le train était lancé et de nombreux constructeurs prirent le relais et se lancèrent dans l'aventure avec plus ou moins de succès, c'est de cette évolution du début des années 50, que ces pages ont pour ambition de vous présenter.
Je rappellerai pour info, l'ALFA ROMEO A.R.51, la STEYR Haflinger à moteur 2 cylindres de 643 cc, la WAZ 469 B à moteur 2,5 litres, la FORD Mutt qui est la Jeep militaire des années 60 à 4 roues indépendantes, la M 422 MIGHTY Mite, communément appelée la Jeep des Marines. Par contre, je ne m'étendrai pas sur les gros "pick-up 4x4", breaks américains et autres Range Rover ainsi que sur les constructeurs asiatiques qui comme Toyota, Suzuki, Mitsubishi, Nissan, Kia, Ssang Young etc... n'ont pas leur place ici, ces modèles étant trop récents et trop "confortables" pour figurer dans les pages "perso" d'un passionné des "Jeep" originales des années 40/50.

Christian


Christian Decroly.
Site réalisé avec :
Contact : track491@gmail.com