Quelques dates importantes
  • 27 mai 1940 : définition par l'armée du cahier des charges du véhicule léger de reconnaissance et appels d'offres auprès de cent trente-cinq sociétés.
  • 17 juillet 1940 : Karl K. Probst accepte de mener l'étude pour le compte de Bantam et s'attaque au projet.
  • 22 juillet 1940 : remise du projet Bantam au centre d'essais des véhicules à roues de l'US Army.
  • 23 septembre 1940 : présentation du prototype Bantam à l'US Army.
  • 11 novembre 1940 : présentation par l'US Army de mille cinq cents exemplaires à chacun des trois constructeurs retenus, Bantam, Willys et Ford.
  • 23 novembre 1940 : présentation par Ford de son prototype Pygmy.
  • 17 décembre 1940 : livraison à l'US Army des septante premières Bantam 40 BRC dont huit à quatre roues directives.
  • 23 juillet 1941 : Willys est choisi par l'US Army pour la fabrication de la Jeep, devenue "MA", puis bientôt "MB" dans sa configuration finale.
  • 10 novembre 1941 : contrat avec Ford pour la fabrication de Jeep Willys appelées "GPW".
  • 16 juin 1952 : Hotchkiss obtient la licence de la Jeep Willys.
                        
    Prototype BANTAM                   FORD GPA (Amphibie)


Développer l'historique des "jeep" nécessiterait un fameux bouquin à lui seul, beaucoup traitent d'ailleurs de ce vaste sujet et le comble c'est que, possédant pas mal d'entre eux, j'ai remarqué qu'il y a souvent des divergences, vous imaginerez donc aisément les difficultés rencontrées lors de l'élaboration de ce bref résumé, j'ai essayé de concrétiser et recouper au mieux les principales évolutions.
Je dois, pour ma part, noter quelques différences rencontrées au cours de mes années d'expérience de mécanicien automobiles, pour avoir effectué quelques travaux sur des MB, CJ-3A & HOTCHKISS, ce sont les moteurs, les échappements, les compteurs, différences d'unités, miles, km, et surtout les tambours de freins arrières des CJ-3A qui me laissent un goût amer, mais bien entendu, je n'en ai qu'une connaissance limitée.
Je vais essayer d'expliquer les différentes évolutions des "jeep" de base en consultant mes documents et en faisant appel à ce qui me reste de mémoire.
La Willys MA, est la première "jeep" réellement construite en série, alors que des prototypes comme les modèles créés par la firme Bantam qui avait conçu et mis au point la véritable jeep, n'ont pas été reconnus lors de l'adjudication bien qu'ils soient les seuls et vrais concepteurs de la "jeep" originale.
Il est vrai qu'ils ont obtenu (en compensation ?) la licence de fabrication de la remorque qui porte le même nom !!!
Durant les années de guerre 40/45, les plus classiques et surtout connus de ces véhicules militaires sont la Willys MB, la Ford GP, GPA (Amphibie) et surtout GPW car la firme Willys dans l'impossibilité de suivre les cadences de production s'est faite aider dans la fabrication par l'usine automobiles Ford.
Elles sont tout à fait identiques à une ou deux bricoles près, notamment la section carrée de la traverse avant (sous radiateur) et un marquage généralisé des pièces Ford d'un "F".
Juste après la guerre, dès 1945 et jusque 1949, Willys fabrique la première version civile, directement dérivée de la version militaire, mécaniquement similaire à la MB sauf la présence de quelques accessoires plus en rapport avec une utilisation particulière, marche pied, bouchon de remplissage de carburant à l'extérieur, 2 essuie glaces (en option), hayon arrière rabattable et retenu par chaînes pour permettre le chargement d'objets encombrants, échappement avec sortie arrière, phares cerclés chrome, etc... sous la dénomination de CJ-2A, également appelée Universal jeep, la première "civile" était née.
De 1948 à 1952, apparaît la CJ-3A, descendante directe de la CJ-2A, elle se différencie par un pare brise d'une seule pièce, d'une boîte de vitesse revue et surtout d'un nouveau pont arrière avec montage des tambours arrières sur moyeux coniques, (le nec plus ultra) !!
Egalement construit au Canada par la Ford Motor Compagny un nouveau modèle militaire apparait, avec ses ailes avants arrondies il préfigure les modèles civils CJ-5, CJ-6, CJ-7, né sous la dénomination de M38-A1 il sera au préalable engagée en Corée puis au Vietnam, il représente la deuxième grande génération de jeep et fut (il paraît) l'un des meilleurs engins de guerre jamais fabriqués.
La CJ-3A possède toujours le moteur Go Devil à soupapes latérales.
Construite jusque 1968, la CJ-3B apparaît en 1953 et il est tout à fait intéressant de noter que ce sera le modèle le plus construit de par le monde avec tous types de motorisation, souvent locale et notamment Diesel, il est d'ailleurs toujours produit, par exemple, aux Indes sous la marque MAHINDRA.
A ce moment, elle sera équipée du moteur Hurricane, semi-culbuté, la grille de calandre est beaucoup plus haute ainsi que le capot et le radiateur, logique, puisque la culasse de ce moteur abrite les soupapes d'admission.
Quelques modèles CJ-2A & CJ-3 A/B auront également leur roue de secours placée latéralement, facilitant ainsi le dégagement de la partie arrière, cette solution ne restera pas pour des raisons évidentes de sécurité.
Pour info, sa version militaire est dénommée M606.
1954 dévoile les CJ-5 & 6, les ailes avants sont arrondies, elles seront produites dans une infinité de versions jusque 1971 dont un modèle animé par un moteur V6 de 160 CV.
Je ne citerai que pour info les pick-up à 2 et 4 roues motrices, les breaks et toute une flopée de véhicules typiques à carrosseries spéciales qui représentent aussi à eux seuls une étude complète.
Je dois tout de même faire remarquer que le break "Willys" était le premier à avoir une structure entièrement en acier.
Mais nous nous écartons de plus en plus de l'originale MB et ce n'est pas le sujet de cet article, d'autant plus que les marques au fil du temps et des restructurations n'ont plus rien à voir avec le sujet original, dernier exemple flagrant : la récente fusion Daimler Benz et Chrysler, réunissant ainsi aujourd'hui les ennemis d'hier, (ce qui n'est vraiment pas plus mal).
Plus près de chez nous, en 1953/54 la firme française Hotchkiss commence la production sous licence des jeep Willys, la M201 sera la réplique exacte de la MB, destinée à un usage militaire mais, carburateur Solex et équipement électrique d'origine française.
Elle sera construite jusque 1966 avec équipement électrique sous 24 volts, circuit d'allumage blindé et étanche, volant de plus grosse section et de couleur noire donc, mis à part électricité et carburation, pièces 100% MB originales.
C'est heureusement mon cas donc pas de prob d'approvisionnement en pièces détachées.
Ces "jeep" seront fournies à l'armée françaises sauf quelques une qui furent destinées, entre autres, au ministère de l'intérieur.
Parallèlement Hotchkiss fabrique pour une utilisation civile (pompiers, génie civil, gendarmerie) la CJ-3B et curieusement son capot surhaussé n'abrite pas le "Hurricane" mais bien le bon vieux "Go Devil" sous la dénomination de JH-101.
En 1960 la dénomination passera en JH-102 pour indiquer la monte d'une installation électrique en 12 volts, ce qui était vraiment un plus !
A noter également une version à empattement allongé, quelques rares modèles à moteur "Hurricane" et une "dieselisation" grâce au moteur Indenor des Peugeot 403.
Christian
             
  
Un "diaporama" de quelques photos de magnifiques modèles de "jeep" militaires classiques, Willys MB, Willys M38A1,
Willys CJ2B, Ford GPW ou Hotchkiss M201.
index sitemap advanced
site search by freefind
Votre avis m'intéresse, merci de passer quelques minutes à remplir ce formulaire :

Christian Decroly.
Site réalisé avec :
Contact : track491@gmail.com